À propos

" La littérature et le droit à la mort " est le titre d'un texte célèbre de Maurice Blanchot.
Trente ans après la mort de Roland Barthes (26 mars 1980), un de ses proches amis, Éric Marty, lui rend un hommage fondé sur les textes mêmes, en particulier le Journal de deuil, publié en 2009.
Rappelant le climat des années 1970, et soulignant l'audace et parfois la solitude de Barthes, ce bref essai issu d'une conférence donnée le 9 février 2010 au Collège de France, part d'une question éminemment moderne : " qu'ai-je le droit, que m'est-il possible d'écrire ? "
Avec le Journal de deuil, Barthes plonge au plus profond de l'intime, tout au bord de là où la parole s'éteint. Ce texte, suggère Éric Marty, ne pouvait exister qu'à titre posthume, car il n'y avait personne pour l'entendre du vivant de l'auteur. Ce Journal était posthume dans son écriture même.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime


  • Auteur(s)

    Eric Marty

  • Éditeur

    Seuil

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    25/04/2015

  • Collection

    Sciences humaines (H.C.)

  • EAN

    9782021029321

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    153 Ko

  • Diffuseur

    Média Diffusion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.
Référence à la pagination du livre imprimé Le livre peut être utilisé en complément de sa version imprimée, la pagination de référence étant préservée.

Eric Marty

  • Naissance : 1-1-1955
  • Age : 69 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

.Narbonnais et ex-journaliste aux quotidiens l'Indépendant puis Midi Libre, Éric Marty est un passionné de l'Irlande et de sa riche histoire.
Dans Cold case à Béal na mBlath, par l'intermédiaire de Brendan Murphy, il enquêtait d'ailleurs sur l'assassinat de Michael Collins, héros de la guerre d'indépendance.
On a ensuite retrouvé le flic le plus déjanté de Dublin et son franc-parler dans À la vôtre et Balles de match.
Loin de la Verte Erin, Éric Marty s'essaie depuis à un autre exercice : le théâtre et plus précisément la comédie. Après avoir exploré les arcanes du pouvoir avec Je veux rester à l'Élysée, dans Dégâts d'égos il s'attaque avec légèreté à ce qu'on appelle communément la crise de la cinquantaine et à ses effets induits, voire inattendus.

empty